Historique


Retrouvez les dates clés du développement de l’entreprise SKYDÔME, leader des solutions d’éclairement zénithal, d’aération et de désenfumage. 

  • 1957

    SKYDÔME, la lumière du ciel
    C'est en 1957 qu'un entrepreneur français, F. BARRAT, acquiert le brevet et la marque « SKYDÔME », la lumière du ciel, lors d'un voyage aux Etats-Unis.

  • 1959

    Il l'introduit en France en 1959 et débute la fabrication de lanterneaux à Pierrefitte-sur-Seine, en région parisienne. Cette nouvelle formule d'éclairement zénithal naturel des locaux à toiture plate évolue progressivement : elle s'enrichit de nouvelles fonctions et devient un équipement complet qui assure à la fois l'évacuation des fumées, l'aération des locaux et l'accès en toiture.

  • 1961

    Rapidement, le mode de production quasi-artisanal des premiers temps ne permet plus de faire face à la demande. En 1961, F. BARRAT doit accroître la surface de production : il se rend propriétaire des locaux d'une ancienne filature à Sons-et-Ronchères, dans l'Aisne (02), et y transfère la société. A cette époque, une dizaine de personnes produisaient de 150 à 200 lanterneaux par mois.

  • 1964 à 1969

    Deux facteurs déterminants contribuent au développement accéléré de l'entreprise : l'essor de la construction de bâtiments industriels et l'entrée en vigueur de la réglementation imposant l'installation d'appareils de désenfumage dans les bâtiments recevant du public. SKYDÔME agrandit régulièrement ses ateliers, améliore ses procédés de fabrication et élargit ses gammes en développant de nouveaux modèles de lanterneaux. A cette époque, la production est alors de 1500 appareils par mois

  • 1957

    La marque SKYDÔME, soutenue par de nombreuses campagnes de publicité dans la presse professionnelles (Moniteur des TP, l'Architecture Française…), devient la marque générique du lanterneau en France.

  • 1978

    Rachetée en 1978 par GERLAND ETANCHÉITÉ - devenu AXTER, une filiale de SMAC ACIEROÏD, en 1990 - la société poursuit ses activités en conservant le patronyme SKYDÔME.

  • 1999

    AXTER crée le département lanterneaux sous le nom de « SKYDÔME », qui constitue tout à la fois la marque commerciale des lanterneaux et le nom de la division industrielle en charge de l'activité "désenfumage naturel et éclairement zénithal". A cette date, l'ensemble des activités du département s'installe sur le site de Sons-Et-Ronchères : la production, le service clients, le bureau d'études, le service recherche et développement mais aussi le service de pose, connu sous le nom de « ESSEMES SERVICES ».

  • 2002

    Le développement de l'activité nécessite d'élargir l'espace consacré à la production en libérant les surfaces utilisées pour les bureaux et l'emballage. Les bureaux sont alors réaménagés et un entrepôt logistique est construit.

  • 2006

    Le groupe acquiert la société AMS INDUSTRIE, spécialisée dans la fabrication et la pose de voûtes et d'appareils de désenfumage à lames - 30 personnes, 4,5 M€ de CA, basée à Ouges (21). Ces activités sont parfaitement complémentaires de celles historiquement développées par SKYDÔME. Ce rapprochement avec AMS INDUSTRIE permet à SKYDÔME d'enrichir et diversifier son offre.

  • 2011

    SKYDÔME inaugure une nouvelle machine de remplissage des plaques de PCA (en toiture et bardage) à l'aérogel Lumira, à Ouges (21). SKYDÔME devient le premier groupe français d'envergure internationale à bénéficier d'un partenariat inédit avec l'entreprise CABOT CORP. pour la production d'équipements contenant de l'aérogel Lumira. A travers ce partenariat, CABOT CORP. affiche sans équivoque sa volonté de s'associer à un groupe de renom ayant pour objectif une construction plus responsable et plus durable pour demain.

  • 2011

    SKYDÔME obtient la certification ISO 14001.

  • 2013 À 2015

    Rénovation totale de l’usine de Sons-et-Ronchères
    Démolition des anciens bâtiments historiques datant de 1866
    Extension de l’atelier tôlerie de 3500 m²
    Rénovation de l’enveloppe du bâtiment existant de production
    Construction d’un bâtiment bureau de 900 m² sur deux niveaux
    Réaménagement de l’ancien bâtiment administratif en locaux sociaux