Solutions de désenfumage des bâtiments : un facteur clé du dispositif Sécurité Incendie


Chaque année en France, le feu est à l’origine du décès d’environ six cents personnes et de dégâts matériels considérables. Le premier risque lié à l’incendie est le dégagement de fumées toxiques, qui provoque 98 % des décès par asphyxie : la mise en œuvre de solutions de désenfumage diminue ces risques en permettant l’évacuation rapide de la plupart des fumées et gaz chauds.



Pourquoi les fumées sont elles dangereuses ?


Lors d’un incendie, les fumées sont particulièrement opaques et toxiques : au-delà du risque direct d’asphyxie pour les habitants, elles peuvent par ailleurs gêner et empêcher l’intervention des équipes de secours et favoriser la propagation de l’incendie. 

On retrouve les 3 états de la matière dans les fumées produites par un incendie :

  • état solide : particules imbrûlées riches en carbone
  • état liquide : aérosols et condensats, dont principalement la vapeur d’eau
  • état gazeux : gaz de combustion, tels que le monoxyde de carbone (CO),
    le dioxyde de carbone (CO2), etc.

Les systèmes de désenfumage, comme les lanterneaux ou autres ouvrants de façade dédiés, permettent d’évacuer ces fumées et de limiter l’augmentation de température à l’intérieur des locaux, qui pourrait avoir un impact sur la qualité de résistances des matériaux et provoquer l’effondrement du bâtiment.


La technique du désenfumage naturel


Le désenfumage naturel, comme celui proposé par les solutions de désenfumage SKYDÔME, utilise le principe du balayage (injection d’un flux d’air dans le local pour repousser les fumées vers l’extérieur).

Le nombre et l’implantation des exutoires de désenfumage naturel (DENFC) sont soumis à une réglementation stricte (en savoir plus sur la réglementation désenfumage), avec des normes spécifiques à chaque type de bâtiment (locaux industriels ou commerciaux, habitations, immeubles de grandes hauteurs, ERP…).


Découvrir les solutions de désenfumage naturel SKYDÔME